Les princes de la mostra de Venise et des festivals de Deauville et Toronto… + résultats du concours Rue Princesse

J’ai voulu placer ce weekend sous le signe des princes puisque c’est l’anniversaire de MON prince…

Petit florilège des plus beaux specimen masculins présents aux récents festivals de Deauville et Toronto, ainsi qu’à la Mostra de Venise édition 2011…

Débutons cette sélection par la Mostra de Venise et le so « beautiful » George Clooney, de plus en plus séduisant au fur et à mesure que le temps passe…

 

On aime Vincent Cassel et son côté dandy, so sexy…

 

Côté jeunesse, on a craqué sur Louis Garrel et sa chevelure bouclée…

 

Coup de coeur modesque pour Raphaël au Festival de Deauville, très mignon dans son imperméable.

 

Quant au Festival de Toronto, encore un coup de coeur pour George Clooney avec son magnifique costume bleu nuit, on adore son éternel charisme…

On a beaucoup aimé le look so chic de Ryan Gosling.

 

Mention spéciale pour notre « minet » préféré de Gossip Girl, Chace Crawford, et son beau costume gris.

Et vous, quel prince préférez vous ?

 

Félicitations à la gagnante du concours Rue Princesse : mamouth.

Le résultat du concours est accessible en ligne :

A mon prince…

Pour mes ailes de fées que tu as su réparer,
Pour mes larmes que tu as patiemment séchées,
Pour tes bras qui  veulent toujours m’enlacer,
pour tes mains qui m’ont toujours accompagnée,
pour tes paroles qui ne cessent de m’encourager,
pour enfin,avoir lié ton destin au mien,
pour avoir fait un paradis de mon quotidien,

 

Merci d’être mon prince…
Joyeux Anniversaire.

Les plus belles robes de la mostra de Venise et des festivals de Deauville et Toronto…

Pour cette année, les festivals du 7 ème art, ont vu défiler les plus belles stars internationales, mais aussi et surtout les plus belles robes…

Je vous propose ici ma sélection des plus belles robes de ces festivals millésime 2011…

Débutons par la Mostra de Venise, et sa 68ème édition, une kyrielle de robes plus sublimes les unes que les autres, il a fallu faire un choix.

La première place du podium revient à Gwyneth Paltrow, absolument sublime dans ses robes Prada. L’une d’un rose poudré, accompagnée des accessoires dans la même teinte. Observez le dos de la robe, so glam. Quant à sa robe orange, elle aussi signée Prada, cette couleur acidulée lui éclaire le teint, et la fait paraître plus jeune. Une idée à lui piquer à cette chère Gwyneth, la robe orange!

 

La deuxième place du podium est attribuée à Diane Kruger vêtue d’une splendide robe Elie Saab.

 

La médaille de bronze modesque pour cette Mostra de Venise millésime 2011 est décernée à…. Bar Rafaeli, elle était déjà éblouissante lors du dernier Festival de Cannes, souvenez vous, ici. Elle est, à Venise, somptueuse, avec une combinaison à la fois chic et sexy, signée Pucci. On aime l’audace de ce vêtement qui change de la traditionnelle robe.

 

Si le look de la Madonne n’a pas fait l’unanimité,  j’ai beaucoup aimé cette jolie robe Vionnet.

 

Mention spéciale pour la robe de Keira Knightley signée Valentino, très princesse, cela dit, j’aurais bien vu une autre coiffure avec les cheveux attachés en queue de cheval par exemple.

 

Selma Blair avait quant à elle choisi une très jolie robe signée Roland Mouret.

 

Si la Bellucci est toujours sublimissime, on aurait peut être préféré la voir avec une robe colorée.

 

Le Festival de Deauville nous a offert de jolis moments modesques également, petit florilège…

On aime le look de Kate Bosworth, à la fois simple et so sexy.

 

La belle Elisa Sednaoui, portait selon moi la plus belle robe du Festival, une robe bustier d’un bleu nuit, absolument irrésistible.

On aime l’éclat de Naomi Watts dans sa robe poudrée.

On aime la fraîcheur de Virginie Efira dans sa jolie robe bustier qui lui donne un air mutin.

 

Quant au Festival de Toronto, les  robes se veulent plus simples, moins « red carpet ». Ce festival nous a offert tout de même quelques bonnes surprises modesques…

On est fan du look rock et glam de notre petite princesse française. Vanessa Paradis a tout bon avec ce bustier, et ce pantalon carotte.

 

Mention spéciale pour Madonna, encore oui, je sais, je ne suis peut être pas très impartiale…

 

Joli look fleuri pour Elizabeth Olsen.

 

On aime la robe-bijou de Freida Pinto, l’actrice rayonne  dans cette somptueuse robe, on adore également les escarpins et leur effet précieux.

 

Et vous quelle robe auriez vous aimé porter ?

Shannen Doherty : une petite princesse au caractère bien trempé…

La belle (d’1m56 ou 1m60 selon les sources), est née le 12 avril 1971 dans le Tennessee. Elle a 7 ans lorsque sa famille débarque à L.A., elle décroche un petit rôle dans une série TV : « Le grand frêre ». Elle se fait connaître par le rôle de Jenny Wilder dans « La petite maison dans la prairie » (oui, oui, avec les Ingalls, cette famille parfaite, avec Charles toujours plein de bons sentiments, et Caroline mère au foyer si parfaite et gna gna gna) en 1982. Elle se fait également remarquer en 1985 dans le film : « School girls » aux côtés de notre SJP, puis dans « Fatal games »en 1989.

C’est en 1990 qu’elle rejoint la bande de « Beverly Hills 90210 », série cultissime pour les trentenaires dont je fais joyeusement partie. Son mauvais caractère connu et assumé, fait qu’elle quitte la série quatre ans plus tard. Elle fait également de nombreuses apparitions dans de célèbres séries TV : « Supercopter »; « Magnum »; « Les routes du paradis »; « 21 Jump street »… Elle tourne aussi dans de nombreux téléfilms.

On a aimé le couple qu’elle formait avec le beau Dylan McKay, et on rêvait toutes d’être à sa place…

L’année 1998 marque son retour sur le petit écran dans « Charmed », mais les tensions entre elle et Alyssa Milano sont si importantes qu’elle décide une nouvelle fois de claquer la porte.

En 2006, elle anime une émission à la télévision US aidant les personnes à rompre avec leur conjoint. Cette émission a été diffusée en France sur NRJ12, je ne l’ai pas vue.

Shannen fait son grand retour dans « 90210 » avec le rôle qui l’a consacrée star, à savoir le personnage de Brenda Walsh, et retrouve ainsi Kelly, son éternelle rivale interprétée par Jennie Garth, revenue elle aussi. Pour ma part, j’ai été légèrement déçue par ce retour, car on s’aperçoit qu’elles sont toujours amoureuses de Dylan, qu’elles se chamaillent toujours pour lui ou pour d’autres hommes… en bref, peu d’évolution depuis leurs tendres années, mais bon, ça fait toujours plaisir quand même. Les revoir, c’est un peu revoir ses amies de lycée, on se remémore les bons souvenirs, même si une page est tournée.

Récemment, elle a participé à l’émission « Dancing with the stars » version US. Elle participe en 2011 à une web série intitulée : « Suite 7 ».

Côté coeur notre Shannen a une réputation sulfureuse, elle épouse l’acteur Ashley Hamilton en 1993, puis divorce. Elle retente l’aventure du mariage en 2002 en épousant Rick Salomon, puis divorce une nouvelle fois.

Sa réputation sulfureuse est aussi dûe à ses multiples photos so sexy, la belle a ainsi posé et fait la couverture du magazine au lapin, « Playboy » à plusieurs reprises.

 

On aime son côté peste, et elle se « défend » encore face aux jeunes recrues de la série « 90210 ».

En octobre dernier, la belle a épousé le photographe Kurt Iswarienko à Malibu. Ce mariage donnera lieu à une télé-réalité intitulée : « Shannen says ».

Ma nuit de princesse au Ritz…

« Le coeur de Paris bat plus fort au Ritz… » (site internet de l’hôtel).

C’est en 1898 (le 1er juin), que nait une légende portant le nom de son créateur César Ritz, je veux bien entendu parler de l’hôtel du même nom.

Un peu d’histoire : son créateur, César Ritz était à l’époque directeur des plus grands palaces en Europe. Il souhaitait créer un lieu d’exception. Tout fût choisi dans le moindre détail, de la décoration au service. En 1910, le palace s’agrandit jusqu’au 38 de la rue Cambon, et 17 de la Place Vendôme. En 1930, les façades de l’hôtel sont classées aux monuments historiques. Le restaurant de l’hôtel, l’Espadon, est crée en 1956. Un an plus tard, le film « Love in the afternoon » avec A. Hepburn y est tourné.

En 1979, Mohamed Al-Fayed achète le Ritz. En 1998 et 1999, le Ritz est sacré « Meilleur hôtel du monde », et « Meilleur Hôtel du siècle ». En 2009, l’Espadon reçoit sa deuxième étoile.

De Marlène Dietrich à Greta Garbo, en passant par Maria Callas, Simone de Beauvoir ou Gabrielle Chanel (je ne cite que des femmes, car lors de sa création, César Ritz mettait un point d’honneur à ce que son hôtel comble les femmes, et ce à l’aide d’attentions particulières…), toutes ont foulé le sol de ce majestueux monument d’élégance. Je voulais moi aussi ma part du rêve… ( pour mon changement de décennie, il me fallait bien cela).

Ainsi peut être résumée ma nuit de conte de fées : « Parce qu’élégance et raffinement représentent ici l’ordre naturel des choses que nulle fausse note ne vient troubler… » (site de l’hôtel).

Je tiens à préciser que la qualité de mes photos personnelles n’est pas des meilleure, compte tenu du prix de ce rêve, je n’avais pas assez pour m’offrir un appareil photos digne de ce nom. Bientôt, promis.

C’est donc dans une chambre de couleur jaune que le rêve se poursuit… des interrupteurs en bronze doré, des rideaux jaune d’or, tout n’est ici que luxe, calme et volupté…

 

 

Chaque chambre possède une coiffeuse, encore une marque de l’attention toute particulière prêtée aux femmes dans ce lieu magique.

 

En guise de cadeau de bienvenue nous trouvons posés délicatement, (car tout est délicat en ce précieux lieu), de délicieux macarons.

Tout est splendide, du sol au plafond, avec ce magnifique lustre…!!!

 

Le rêve se poursuit avec la découverte émerveillée de la salle de bains, les produits de beauté mis à notre disposition sont de la marque La prairie, pour l’anecdote, le linge de toilette est couleur pêche, car César Ritz savait que cette couleur flattait le teint des femmes.

 


 

Après une merveilleuse nuit, le rêve touche à sa fin, mais comme dans un conte de fées, tout se finit bien, puisque un gargantuesque et succulent petit déjeuner nous a été servi. Sans doute un des meilleurs de ma vie…

A très bientôt dans cette nouvelle rubrique pour je l’espère vous faire partager d’autres moments féeriques…

Créasun : l’astuce gourmande et légère des fashionistas…

Avis à toutes les fashionistas! Si comme moi vous rêvez de desserts personnalisés à la fois gourmands et peu sucrés, ce produit façon toping est fait pour vous !

Je vous avais déjà parlé brièvement de ce produit tendance de la rentrée dans un précédent article. J’ai été récemment contactée par la chargée des relations presse pour cette marque, et d’autres, pour tester tous les parfums Créasun. C’est avec grand plaisir que j’ai accepté cette « mission gourmande » car ce produit me plaît beaucoup.

Afin de vous faire connaître ce produit, j’ai décidé d’offrir 2 doses d’essai aux trois premières lectrices qui me laisseront un commentaire sous cet article. Merci de me laisser votre adresse postale pour l’envoi, votre adresse ne sera pas publiée bien entendu.  (je choisirai les parfums car je ne les ai pas tous en stock).

Cette astuce gourmande se présente sous forme de dosettes, pratique vous pouvez les amener au bureau. Créasun se décline en 7 recettes, 7 péchés qui ne sont pas capitaux puisque chaque dosette contient environ 50 kcal, de quoi améliorer votre yaourt 0% sans culpabiliser par la suite. Mes recettes préférées : Cerises acidulées et éclats d’amandes, ainsi qu’abricot au nougat de Montélimar. Si vous aimez le chocolat, vous pourrez déguster : Amandes caramélisées et fèves de cacao ou bien Chocolat caramel au sel de Guérande. Les autres parfums sont : Biscuit et agrumes, je l’avoue, c’est la seule que je n’apprécie pas, car il y a une certaine sensation d’amertume; Pomme et croquants de pain d’épices; et Ananas aux éclats de coco.

Si Créasun peut s’utiliser comme toping sur vos yaourts, il peut aussi accompagner vos gâteaux natures, compotes, ou autres, n’hésitez pas à composer vos propres recettes.

Dessert créatif à prix doux, l’étui de 10 dosettes se vend 3,60 €. Vous pouvez en commander ici.

C’est selon moi un des produits tendance de cette rentrée 2011.

Deux nouveaux parfums ont fait leur apparition, un à base de pomme, l’autre à base de pêche. Le bonheur des papilles en dosettes!

Bellissima Bellucci pour le cachemire Bompard…

En choisissant la sensuelle et très féminine bombe italienne Monica Bellucci, la marque Bompard s’offre une image plus glamour. Excellente idée, j’ai été ravie de découvrir les clichés de Vincent Peters dans le catalogue de la nouvelle collection.

Grande première pour Eric Bompard qui jusque là faisait appel à la « chèvre Bompard » pour vanter les mérites de ses cachemires luxueux et intemporels. On aime la sensualité et le charisme de la bella donna qui donne à la marque une image plus jeune.

 

On préfère, hein? C’est plus glam. Mention spéciale pour le corset mettant en valeur les formes généreuses de la star. Idée à lui piquer.

Ma sélection acidulée des parfums de la rentrée 2011…

J’avais déjà commencé à vous présenter les tendances olfactives de la rentrée dans un précédent article, je me propose ici de vous présenter plus en détail les fragrances qui nous feront vibrer (ou pas), durant cette saison.

Commençons par le prometteur parfum de Tom Ford, « Violet blonde », le jus aux notes puissantes de violette est sublimé par la campagne très sensuelle et par le mannequin Lara Stone. Sont présentes, des notes de violette bien entendu, mais aussi de jasmin, et d’orris (la racine de la fleur d’iris), le tout mélangé à des notes de bois de cèdre et de benjoin entre autres…

 

 

La violette est à l’honneur cette saison puisque Balenciaga dans sa nouvelle fragrance baptisée « L’Essence » décide de l’utiliser, associée à du vetiver, brisant ainsi les codes masculin/féminin, la violette étant utilisée traditionnellement en parfumerie pour les fragrances masculines. On remarquera également la couleur verte du jus, couleur généralement utilisée pour les parfums masculins, un pari audacieux.

 

 

Poursuivons cette sélection avec le parfum de Diane Von Fürstenberg (la créatrice qui a inventé les robes porte-feuilles dans les 70’s), son premier parfum se nommait Tatiana, et c’était en 1975. Avec ce jus, baptisé DVF, cette grande dame de la mode signe une fragrance boisée aux notes de frangipane. On aime le flacon doré, « so precious ».

 

 

C’est une fragrance mêlant insouciance, fraîcheur et élégance que l’on retrouve chez Prada. On aime les couleurs acidulées du flacon qui évoque tout comme son nom une friandise. On aime la sensualité qui se dégage de ce jus particulier aux notes de caramel, benjoin et muscs. L’actrice-égérie Léa Seydoux représente à merveille cette fragrances aux notes sucrées.

 

 

Evènement pour les « Angel-addict » dont j’ai fait longtemps partie, véritable nouveauté olfactive aux notes de bergamote, fruits rouges et musc blanc. Le flacon, en forme de sphère cette fois-ci, sera ressourçable tout comme l’étoile. La nouvelle égérie n’est autre que la bomba latina Eva Mendes.

Cette saison , Cartier avec son « Baiser volé » met le lys à l’honneur, une fragrance fraîche et poudrée. Un flacon chicissime aux lignes épurées.

 

La senteur addictive de Diesel, représentée par la top so sexy Ashley Smith, est à mon avis pour celles qui sont des réglisse-addict, je trouve que l’on ne sent que cela. A part cela, en note de tête, on retrouve la mandarine, puis en note de coeur, la sensuelle vanille, et enfin en note de fond, la réglisse.

 

Pour la rentrée, Burberry nous propose « Body », une fragrance sensuelle et chic, avec des notes de pêche, de rose et d’iris, puis d’ambre et de musc. Cette nouvelle fragrance représentée par la sensuelle Rosie Huntington-Whiteley. On aime le magnifique flacon bijou, et les photos signées Mario Testino.

 

Lancôme signe une fragrance aux notes de cassis, pivoine, jasmin et rose… La jolie Emma Watson est l’égérie de cette nouvelle senteur.

 

Quant au Kaiser, il signe une fragrance mêlant héliotropes, violettes et benjoin. Karleidoscope est  la deuxième fragrance du grand Karl, avec comme particularité que le flacon contient un véritable kaléidoscope. L’égérie n’est autre que Bianca Balti, top aperçue notamment dans le calendrier Pirelli.

 

 

La rentrée est souvent l’occasion d’adopter une nouvelle fragrance, et vous pour quel parfum avez vous un coup de foudre olfactif en cette rentrée 2011 ?

J’ai écrit ces lignes…

J’ai écrit ces lignes plusieurs dizaines de fois, peut être parce que plus encore que d’habitude les mots que j’allais employer seraient d’une grande importance. Peut être aussi car le but de mon blog est là…

Protéger, ou du moins plus modestement, alerter chaque femme sur les violences conjugales. Au moins 2 000 000 de femmes sont victimes de violences conjugales en France. Si on sait que la violence physique peut être fatale, il est encore tabou de parler de l’autre forme de violence, à savoir la violence psychologique. C’est celle-ci sur laquelle je souhaiterais vous alerter.

Elle peut se traduire par des vexations en public, l’emploi de termes en vue de vous rabaisser en privé, des remarques insidieuses sur votre féminité « exacerbée », ou « pas assez », votre façon de vous coiffer, de vous maquiller ou de vous habiller. Elle peut porter sur vos études, ou votre comportement en général.

Aucune de nous n’est à l’abri, et c’est un tort que nous avons d’avoir un stéréotype en tête de la femme victime de ces violences. Souvent nous l’imaginons un peu gourde, pas très jolie, et même parfois un peu « coupable » (après tout, pourquoi ne réagit elle pas ? Elle l’a peut être un peu « mérité » finalement). NON! Personne, je dis bien PERSONNE ne mérite de subir des violences quelqu’en soit la nature. Et NON, il n’existe pas de portrait robot de cette femme victime. Elle peut être très jolie, très active, ultra diplômée ou pas, rien ne met à l’abri, sauf une chose peut être mesdames : le sentiment d’être exceptionnelle. Vous êtes, NOUS SOMMES toutes exceptionnelles, nous méritons toutes le meilleur. Ne permettez à personne de vous rabaisser.

Alors s’il vous plaît mesdames, si vous voyez une femme rabaissée, que ce soit votre meilleure amie, ou au contraire votre collègue rivale du bureau, mettez de côté cette rivalité typiquement féminine pour lui rappeler qu’elle est exceptionnelle.

Quant à vous messieurs, ces femmes dont je parle sont peut être vos soeurs, ou vos amies… Si vous tombez amoureux d’une de ces princesses « cassées », redonnez lui confiance, recollez ses ailes de fée qu’un crapaud avait brûlées.

Ma sélection acidulée des it-vernis de la rentrée 2011…

Dans un précédent post, je vous avais déjà parlé brièvement des principales tendances de la rentrée concernant les vernis à ongles, j’en profite ici pour détailler et enrichir ma sélection.

Du côté de chez Chanel, cette fois encore, la marque remporte la palme du it-vernis. On se souvient encore des fameux Khakis de la rentrée précédente, ou encore de l’inimitable 505 ou « Particulière ». A mon sens, Chanel est la référence en matière de it-vernis. Que nous propose la marque cette saison pour parer nos griffes de fashionistas ? Du bleu…!! Cette année encore, la marque lancera à l’occasion de la Vogue Fashion Night, une édition limitée de vernis, un camaïeu de bleu. Leurs noms : Blue rebel, Coco Blue, et Blue Boy.

Rassurez vous, pour celles qui comme moi n’aiment pas beaucoup le bleu, surtout pour les ongles, la marque a prévu un deuxième trio que j’adore déjà! Leurs noms ? Les Volcaniques: Péridot, Graphite, et Quartz. J’ai déjà ma préférence, et vous ? (environ 21, 90 € l’unité). J’ai craqué pour la nuance Quartz.

Autre trio, pastels cette fois-ci, nude, on y retrouve avec bonheur, la teinte 505 qui a tant fait parler d’elle l’année dernière.

 

Chanel nous propose également un top coat qui a pour effet de rendre les ongles mats, amies de la brillance, passez votre chemin. J’avoue qu’ a priori je ne suis pas convaincue, mais pourquoi pas…( 22,50€ l’unité).

 

Regardez cette vidéo dans laquelle Chanel met en scène ses vernis, à la fois pleine d’humour et so glam, on aime l’esprit Crazy Horse.

 

 

Tout cela c’est bien gentil me direz vous, mais ces vernis restent chers, c’est vrai. Et la rentrée, ce n’est pas le moment de l’année où notre porte-feuille est le plus garni. La marque OPI est depuis longtemps maintenant une alternative, plus économique, tout en proposant des teintes sublimes. A l’occasion de cette rentrée, OPI propose sa collection « Touring America », s’inspirant des villes américaines. (13,90 € l’unité).

Pour cette rentrée Dior se met également au bleu, car selon la marque, « le bleu nuit devient cet automne le nouveau noir ». (20,90€ l’unité). La marque propose en édition limitée les nuances Blue denim  (607), et Tuxedo (908).

L’astuce éco : quelques gouttes de ce diluant dans vos vernis un peu secs, et vous leur donnerez une seconde vie. Diluant Mavala (environ 8 €).