Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (3) : la poudre T. LeClerc.

Quelle poudre pouvait se permettre d’être prise en photo par le célèbrissime et prestigieux studio Harcourt? Une légende, la poudre LeClerc.

Ce n’est pas une poudre…c’est LA poudre. Elle fête ses 130 ans… Ma mini chronique prend de l’avance, et c’est donc aujourd’hui vendredi que j’ai décidé de vous parler de ce produit culte.

Un must-have pour toutes les beauty addict, et toutes les princesses en général, bref cette poudre est faîte pour NOUS.

Comme tous les produits dont je parle dans cette mini chronique, celle-ci évoque en moi des souvenirs, de très bons… Je l’ai essayé sur ma peau pour la première fois lorsque j’avais 17 ans, ma meilleure amie de l’époque me la vantait comme étant LE produit phare des maquillages de défilé, une poudre qui rend votre peau lumineuse, tout en l’unifiant, sans jamais la déshydrater. Il me la fallait absolument.  Apprentie beauty addict que j’étais à l’époque, j’avais donc opté pour le produit phare de la marque, la nuance banane. Elle n’a, depuis, jamais quitté ma trousse à maquillage de princess acidulée.

A l’occasion de cet anniversaire, la marque sort en édition limitée dès septembre, une édition glamourissime et audacieuse de ses produits phares, la poudre banane bien entendu, la poudre canelle, ou encore le mascara cake noir, une gamme allant de 18 à 33 €.

Un peu d’histoire : C’est à un pharmacien, Théophile LeClerc que l’on doit ce chef d’oeuvre, en 1881. Sa formule reste inchangée. Il s’en vend une toutes les 6 minutes dans le monde. En 1995, la poudre connaît sa version compacte. Depuis, il existe même une gamme de maquillage.

Alors, que vous la connaissiez déjà, ou que vous soyez novices, c’est le produit qu’il faut offrir à votre peau de princesse à la rentrée…

Kristin Kreuk : une small princesse à Smallville…

 

Cette princesse de poche d’1m55 est née le 30 décembre 1982 à Vancouver, au Canada.
Elle a commencé sa carrière en jouant dans la série « Edgemont », où elle tient le rôle principal, série qui m’est complètement inconnue. Puis dans quelques épisodes de la série « Chuck ».
Elle joue par la suite en 2001 le rôle de Blanche-Neige dans un téléfilm canadien.

Côté business, la petite princesse mène sa barque de manière brillante puisqu’elle décroche pour plusieurs années un contrat avec la marque Neutrogena.
L’année 2001 marque un tournant dans sa carrière, puisqu’elle se voit proposer le rôle qui l’a fait connaître, à savoir Lana lang dans la série US à succès : « Smallville ».
Par la suite, elle a joué dans des mini-séries TV, puis au cinéma dans « Partition », sorti en 2007. Elle tourne aussi une adaptation cinéma du jeu vidéo
« Street fighter », où elle campe la célèbre Chun-Li, mais ce sera un flop, en 2009.

Une petite princesse que l’on aimerait voir plus souvent sur nos écrans…

Dans Smallville :

 

 

Coup de coeur olfactif pour Elie Saab…

Toujours à la recherche de nouvelles senteurs, de coups de coeur olfactifs, j’ai craqué pour le premier parfum d’Elie Saab.
Tout d’abord légère, l’odeur devient puissante par la suite.
Passionné d’architecture, Elie Saab a souhaité que le flacon ne ressemble pas à ses créations modesques.
Petite anecdote, le capot (le bouchon, hein! mais en parfumerie, on parle de capot), a demandé à lui seul 25 maquettes avant la réalisation finale.
« Une senteur blanche comme un soleil au zénith », résume le  célèbre « nez » Francis Kurkdjian, un cocktail floral boisé où se mêlent patchouli, jasmin et fleur d’oranger.
Une senteur addictive…

Pour promouvoir son premier jus, Elie Saab a choisi le top Anja Rubik, et la pare d’une robe sublimissime.


Who is Elie Saab?

Elie Saab, couturier de génie est né en 1964 à Beyrouth. Issu d’une famille de cinq enfants, sa passion pour la couture vient dès l’enfance, l’anecdote dit qu’il a commencé à découper les nappes et les rideaux de sa mère. Il monte son premier atelier en 1982 au Liban, mais son grand talent dépasse vite les frontières de son pays d’origine. En 1997, il fait ses premiers défilés à Rome. Puis en 2000, à Paris. En 2002, il s’installe à Paris, et en 2005, il ouvre sa seconde maison de couture à Beyrouth. Il commence également cette année là à se lancer dans la maroquinerie.

Il aime travailler l’organza, le satin ou encore la dentelle…

Marié et père de 3 enfants, ce passionné d’architecture, participe à de nombreuses oeuvres de bienfaisance.

 

Elie Saab, c’est cela :

 

La suite Barbie du Plaza Athénée : un rêve de petite fille…

Cette année encore le palace parisien renouvèle cette initiative rose et acidulée, à savoir la création d’une suite à l’effigie et aux couleurs de la poupée la plus célèbre du monde : Barbie! Un rêve forcément éphémère, puisqu’il dure du 2 au 30 août.
Cette suite est destinée aux petites filles, âge maximum 16 ans, et cela ne fonctionne pas pour les petites princesses, même si nous, les petites princesses avons la taille d’une petite fille de 12 ans. Dommage, hein??!!

Cette année, le rose est plus tendre, moins flashy que l’année précédente. Quant à moi, je préfère la suite de l’année dernière.

Collections Automne/Hiver 2011-2012 : ce que j’ai aimé…ou pas.

 

Les grandes maisons et les moins grandes ont présenté leurs collections Automne/Hiver 2011-2012 début juillet à Paris, l’occasion pour moi de vous faire un bref résumé des dernières tendances, ainsi que de vous dévoiler ce que j’ai aimé…ou pas.

 

On adore les formes féminines chez Jean Paul Gaultier, et l’idée ultra originale de faire de Mylène Farmer sa mariée toute de noir vêtue.

 

On aime aussi Chanel, ou le génie du grand Karl qui avait recrée une place Vendôme sublime pour son défilé.

 

On aime un peu moins Vauthier et ses formes très, (trop?) structurées de working girl.

 

On aime Valli et ses froufrous de princesse…

 

On adooore Valentino, et ses robes aux finitions précieuses et romantiques…

On aime et on aimera toujours les créations sensuelles et chicissimes d’Elie Saab, pour qui la mariée est en bleu la saison prochaine.

Et le cas Dior… Défilé sans Galliano, Bill Gaytten, ancien bras droit du maître, signe cette collection, où se mêlent les tendances color block et les influences comedia dell’arte.

Les formes géométriques et le color block nous laissent de glace.

 

Les influences  comedia dell’arte nous interpellent plus…

 

On aime les robes précieuses de chez Givenchy.

On apprécie les inspirations japonisantes de chez Armani. Mention spéciale pour les coiffures.

 

Des collections riches en surprises et en inspirations diverses…

 

 

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (2) : la crème Nivéa.

Je ne pouvais faire une chronique sur les produits de beauté anciens sans parler d’elle, la célèbre boîte bleue, qui à l’origine était jaune. Je veux bien entendu vous parler de la crème Nivéa qui fête ses 100 ans.

Un peu d’histoire pour commencer : 3 hommes en 1911 sont à l’origine de cette crème quasi « universelle » : Oscar Troplowitz, Isaac Lifschutz, et Paul Gerson. L’histoire de la crème Nivéa est liée à la découverte de l’eucérit. Qu’est ce que l’eucérit? C’est un émulsifiant qui permet d’élaborer pour la première fois un mélange stable à base d’eau et d’huile.

Quelques dates :

  • 1919: Nivéa commercialise son premier savon.
  • 1931 : Première mousse coiffante.
  • 1936 : 1ère gamme solaire.
  • 1982 : 1ère ligne visage.

La marque se veut familiale, inter générationnelle, elle a su se diversifier. Il existe aujourd’hui une gamme pour homme, une gamme solaire… La marque sait se renouveler sans perdre le caractère familial et populaire qui a fait son succès.

 

Même Marilyn célèbre la fameuse crème…

 

Pour info, cette crème est vendue à plus de 100 millions d’exemplaires par an dans le monde.

Pour fêter son centenaire, la marque s’est offert une ambassadrice de charme, la chanteuse Rihanna.

A titre personnel maintenant, cette crème évoque en moi des souvenirs… Je me revois petite fille « espionnant » ma tante se badigeonner généreusement les jambes de cette crème, elle était ainsi prête pour affronter sa journée, un moment de douceur avant la journée bien remplie d’une femme de son temps. Comme nous en connaissons aussi…

Une crème qui a conservé sa douceur d’antan, tout en innovant face aux nouvelles attentes des princesses d’aujourd’hui…

Ainsi, autre produit phare de la marque, l’anti-rides Q10 plus est un véritable succès, 1 vendu toutes les 2 secondes en France. La fameuse Pippa, soeur de Kate Middleton,  en serait une inconditionnelle.

La boîte bleue est généreuse, à l’occasion de son 100ème anniversaire, elle s’associe à Plan International , ainsi pour chaque boîte de crème en édition limitée achetée,  0,15 € seront reversés à l’organisation.
Les sommes récoltées contribueront à aider 4800 enfants et 40 établissements scolaires du Guatemala.
Attention, édition limitée disponible du 1er octobre au 31 décembre 2011.

N’hésitez pas à faire un tour sur le site Nivéa.

 

Le bal de conte de fées de Natalia Vodianova…

Vous n’y étiez pas?…Moi non plus!
C’était LA soirée de la semaine dernière à ne pas manquer…
Le top Natalia Vodianova avait convié tous les people à son bal de charité, le « White Fairy Tale Love Ball ».
Ce bal était organisé en faveur de son association : « Naked Heart » venant en aide aux enfants défavorisés dans le monde.
Le cadre était enchanteur, puisqu’il s’agissait du château du couturier Valentino, situé dans le département des Yvelines.
Au cours de cette soirée digne d’un conte de fées, 45 robes de Cendrillon ont été vendues aux enchères afin de récolter des fonds pour l’association de Natalia.

On aime la sublime tresse de Natalia façon Princesse Raiponce.

On aime le style toujours parfait de la it-girl Olivia Palermo.

On adoooore le Roi de toutes les princesses, Monsieur Louboutin himself.

Hayden Panettière: une petite princesse d’1m55 mignonne à croquer…

Notre petite princesse de la semaine n’est autre qu’Hayden Panettière.
Cette mini princesse blonde d’1m55 est née le 21 aôut 1989 à New York.

Elle a commencé enfant à tourner dans des spots publicitaires. On la connaît surtout pour son rôle de Claire Bennet, lycéenne aux supers pouvoirs dans la série à succès « Heroes ».


Elle a prêté sa voix à un personnage de « 1001 pattes », ainsi qu’à des personnages de jeux vidéo.
Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais elle a également joué dans la série culte : Ally Mac Beal, où elle jouait  Maddie, la fille de notre avocate névrosée préférée.
Elle est également apparue dans plusieurs séries TV, par exemple « New York, unité spéciale », ou encore « Malcolm ». A fait des apparitions dans des films tels que : « Tiger cruise », « Fashion maman », ou encore « Ice princess », films qui me sont je l’avoue complètement inconnus.
Côté sex appeal, la petite princesse n’a rien à envier aux grandes, en 2007, elle est nommée Obsession de l’année par le magazine GQ.


Elle joue aussi un rôle dans « Scream 4 ».
Cette princesse de poche a plus d’une corde à son arc puisqu’elle a pu s’essayer à la chanson à l’occasion des différents rôles qu’elle a pu jouer.

Côté tableau de chasse, notre mini princesse a bon goût, puisqu’elle compte de beaux specimens, tels que Stephen Coletti, que l’on a pu voir dans « Les Frêres Scott », ou encore en ami amoureux de Lauren Conrad dans « The Hills »; Milo Ventimiglia, son partenaire dans « Heroes », et le boxeur Wladimir Klitschko.

Une petite princesse au style classe et sexy, on aime!!!

Ici avec une autre petite princesse, la sublimissime Eva.

 

Notre mini princesse a posté récemment sur Twitter un splendide cliché où on peut la voir dans sa salle de bains, glamourissime, on adore!!!

Une petite princesse que l’on aimerait davantage voir sur nos écrans, petits ou grands…

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (1) : la pâte grise de Payot.

Durant tout l’été, j’ai décidé de vous présenter chaque dimanche, un produit de beauté, qui a fait ses preuves. Si le dicton populaire dit : « c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes », je le transformerai avec une note plus glam, « c’est dans les pots anciens que l’on trouve les meilleurs secrets de beauté »… Une chronique en 8 volets, dont le premier commence maintenant…

J’ai choisi, pour le premier volet de cette mini chronique, de vous parler de mon produit culte, la pâte grise de chez Payot. Depuis sa création en 1947, il est transmis de mères en filles.
Pour mon histoire personnelle, c’est un de mes premiers produits de beauté, et j’y suis toujours très attachée, je l’emmène partout.

Un peu d’histoire pour commencer, le Docteur Nadia Payot, est en 1913, une des premières femmes médecin diplômée de la faculté de Lausanne. Elle met au point, quelques années après, dans sa cuisine, ses premiers produits de beauté. Elle est convaincue que les produits ne suffisent pas, qu’ils doivent s’accompagner de conseils. 1925, est une année primordiale, puisqu’elle marque l’ouverture de son premier institut à Paris. Elle y recommande des exercices de massage, et de gymnastique du visage. En 1947, elle ouvre la première école d’esthétique.

Les inconvénients de cette pâte résident dans son odeur, peu ragoûtante, il faut bien l’avouer, et dans le fait qu’elle tâche vos draps, pas très glam.
Mon astuce de princesse, pour éviter de tâcher vos draps et/ou votre prince par la même occasion, mettez un pansement sur le coupable (le bouton), recouvert de pâte.
Vous aurez le bonheur de découvrir au réveil, que si votre bouton n’a pas totalement disparu, il aura au moins diminué de manière considérable, permettant de le camoufler avec précision.
Plusieurs applications seront nécessaires pour venir à bout des plus récalcitrants, 2 ou 3.

Pratique, avec son nouveau packaging, ou au charme légèrement désuet, dans son pot traditionnel, et économique, très peu de produit est nécessaire à chaque application.


Ce produit est un indispensable!!!

N’hésitez pas à consulter le site de la marque afin d’en savoir plus, de découvrir d’autres produits, et surtout de découvrir où trouver les produits Payot près de chez vous.

Alerte modesk : une ligne de sacs à main pour House of Harlow 1960.

 

Il ne manquait plus que cette corde à l’arc fashion de notre princesse de poche Nicole Richie : les sacs à main.  Celle-ci a créée, toujours dans son style bohème, que l’on aime, une ligne de sacs à main absolument sublimissime et disponible très prochainement, sur le site: shopstyle.

Mon coup de coeur, la pochette Olivia au rouge flamboyant. On aime aussi les autres pochettes faisant penser à de vrais petits bijoux, Orlina, et Zola.

Viennent ensuite les sacs, plus grand format.

Une ligne furieusement indispensable…