Hayden Panettière: une petite princesse d’1m55 mignonne à croquer…

Notre petite princesse de la semaine n’est autre qu’Hayden Panettière.
Cette mini princesse blonde d’1m55 est née le 21 aôut 1989 à New York.

Elle a commencé enfant à tourner dans des spots publicitaires. On la connaît surtout pour son rôle de Claire Bennet, lycéenne aux supers pouvoirs dans la série à succès « Heroes ».


Elle a prêté sa voix à un personnage de « 1001 pattes », ainsi qu’à des personnages de jeux vidéo.
Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais elle a également joué dans la série culte : Ally Mac Beal, où elle jouait  Maddie, la fille de notre avocate névrosée préférée.
Elle est également apparue dans plusieurs séries TV, par exemple « New York, unité spéciale », ou encore « Malcolm ». A fait des apparitions dans des films tels que : « Tiger cruise », « Fashion maman », ou encore « Ice princess », films qui me sont je l’avoue complètement inconnus.
Côté sex appeal, la petite princesse n’a rien à envier aux grandes, en 2007, elle est nommée Obsession de l’année par le magazine GQ.


Elle joue aussi un rôle dans « Scream 4 ».
Cette princesse de poche a plus d’une corde à son arc puisqu’elle a pu s’essayer à la chanson à l’occasion des différents rôles qu’elle a pu jouer.

Côté tableau de chasse, notre mini princesse a bon goût, puisqu’elle compte de beaux specimens, tels que Stephen Coletti, que l’on a pu voir dans « Les Frêres Scott », ou encore en ami amoureux de Lauren Conrad dans « The Hills »; Milo Ventimiglia, son partenaire dans « Heroes », et le boxeur Wladimir Klitschko.

Une petite princesse au style classe et sexy, on aime!!!

Ici avec une autre petite princesse, la sublimissime Eva.

 

Notre mini princesse a posté récemment sur Twitter un splendide cliché où on peut la voir dans sa salle de bains, glamourissime, on adore!!!

Une petite princesse que l’on aimerait davantage voir sur nos écrans, petits ou grands…

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (1) : la pâte grise de Payot.

Durant tout l’été, j’ai décidé de vous présenter chaque dimanche, un produit de beauté, qui a fait ses preuves. Si le dicton populaire dit : « c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes », je le transformerai avec une note plus glam, « c’est dans les pots anciens que l’on trouve les meilleurs secrets de beauté »… Une chronique en 8 volets, dont le premier commence maintenant…

J’ai choisi, pour le premier volet de cette mini chronique, de vous parler de mon produit culte, la pâte grise de chez Payot. Depuis sa création en 1947, il est transmis de mères en filles.
Pour mon histoire personnelle, c’est un de mes premiers produits de beauté, et j’y suis toujours très attachée, je l’emmène partout.

Un peu d’histoire pour commencer, le Docteur Nadia Payot, est en 1913, une des premières femmes médecin diplômée de la faculté de Lausanne. Elle met au point, quelques années après, dans sa cuisine, ses premiers produits de beauté. Elle est convaincue que les produits ne suffisent pas, qu’ils doivent s’accompagner de conseils. 1925, est une année primordiale, puisqu’elle marque l’ouverture de son premier institut à Paris. Elle y recommande des exercices de massage, et de gymnastique du visage. En 1947, elle ouvre la première école d’esthétique.

Les inconvénients de cette pâte résident dans son odeur, peu ragoûtante, il faut bien l’avouer, et dans le fait qu’elle tâche vos draps, pas très glam.
Mon astuce de princesse, pour éviter de tâcher vos draps et/ou votre prince par la même occasion, mettez un pansement sur le coupable (le bouton), recouvert de pâte.
Vous aurez le bonheur de découvrir au réveil, que si votre bouton n’a pas totalement disparu, il aura au moins diminué de manière considérable, permettant de le camoufler avec précision.
Plusieurs applications seront nécessaires pour venir à bout des plus récalcitrants, 2 ou 3.

Pratique, avec son nouveau packaging, ou au charme légèrement désuet, dans son pot traditionnel, et économique, très peu de produit est nécessaire à chaque application.


Ce produit est un indispensable!!!

N’hésitez pas à consulter le site de la marque afin d’en savoir plus, de découvrir d’autres produits, et surtout de découvrir où trouver les produits Payot près de chez vous.

Alerte modesk : une ligne de sacs à main pour House of Harlow 1960.

 

Il ne manquait plus que cette corde à l’arc fashion de notre princesse de poche Nicole Richie : les sacs à main.  Celle-ci a créée, toujours dans son style bohème, que l’on aime, une ligne de sacs à main absolument sublimissime et disponible très prochainement, sur le site: shopstyle.

Mon coup de coeur, la pochette Olivia au rouge flamboyant. On aime aussi les autres pochettes faisant penser à de vrais petits bijoux, Orlina, et Zola.

Viennent ensuite les sacs, plus grand format.

Une ligne furieusement indispensable…

Nicole Richie : une petite princesse d’1m55 devenue reine des fashionistas…

Cette semaine je vais vous parler d’une de mes petites princesses préférées, Nicole Richie. Est ce parce qu’elle est blonde, ou encore parce que nous faisons 1m55 toutes les deux, ou bien parce que son virage fashion à 180° est tout simplement spectaculaire? Un peu de tout cela à la fois, et aussi car j’aime ses créations et la jeune femme jolie et déterminée qu’elle est devenue.

Cette petite princesse est née le 21 septembre 1981 à Berkeley en Californie. Nicole Camille Richie, est adoptée par le célébrissime chanteur Lionel Richie et son épouse de l’époque : Brenda Harvey, et avait pour parrain le roi de la pop, Michael Jackson. Pauvre petite fille riche, Nicole vit très mal le divorce de ses parents adoptifs, et les absences répétées du chanteur. Elle entâme dès lors de longues séances chez le psy. Elle fréquente les mêmes écoles que les riches enfants de stars, telle que Miss Paris Hilton…

L’année 2003 marque un tournant dans sa vie puisque c’est cette année que sa meilleure amie, l’aînée des soeurs Hilton, Paris pour ne pas la nommer, lui propose de l’embarquer dans son projet de real TV : « The simple life ». Cette télé-réalité façon road movie plonge les deux héritières fashionistas au beau milieu de l’Amérique profonde, au sein d’une famille traditionnelle de l’amérique puritaine, où travail et bénédicités sont le lot quotidien. Suivront plusieurs autres saisons tant le succès est au rendez vous.

Si au départ, Paris, en bonne copine, se servait de Nicole comme faire valoir, ce qu’elle n’avait en revanche pas prévu, c’est que Nicole allait devenir la star du programme, au même titre qu’elle, voire plus… Ainsi, la vulgaire et mal habillée Nicole s’est transformée en beau papillon. Plus vraie, plus attachante, au fur et à mesure que son tour de taille s’affine, elle trouve son style, laissant de côté une Paris de plus en plus bimbo, et périmée.

Elle s’essaie par la suite à la comédie, et joue dans plusieurs épisodes de la série « Chuck » en 2008 et 2010. Elle écrit aussi 2 romans. Mise à part une parenthèse où elle frôle l’anorexie, et inquiète ses fans et sa famille, elle se stabilise, et devient enfin heureuse…

Ici dans la série « Chuck ».

Son bonheur porte un nom : Joël Madden, ce chanteur au look de rockeur ravit le coeur de notre princesse de poche, et avec elle conjugue le verbe aimer. De cette rencontre naîtront deux enfants : la petite Harlow Winter Kate en 2008, et en 2009 le petit Sparrow (qui signifie moineau) James Midnight. Le 11 décembre 2010, les amoureux se disent oui dans la demeure de Lionel Richie.

Sa carrière connaît un tournant en 2008, lorsqu’elle crée sa désormais cultissime marque de bijoux, House of Harlow 1960, (inspiré du prénom de sa fille),des bijoux correspondant à son style hippie-chic, boho.

En aôut 2009, elle crée des vêtements pour femmes enceintes, pour la marque « A pea in the pod ».


Depuis, sa ligne de vêtements créée en 2010, Winter Kate connaît un grand succès avec des modèles sublimes.
Elle reçoit en 2010 un Glamour award pour sa collection de vêtements.

Tantôt en blonde, tantôt en brune, on aime son style, et ses tatouages…

 

C’est désormais une réalité, notre Nicole est une figure du monde de la mode, dont on aime s’inspirer…

Une petite princesse alliant force de caractère, style et finesse, elle ne pouvait que figurer parmi mes préférées…

 

Petit questionnaire de princesse…

 

La semaine dernière, ma copine bloggeuse Dame Skarlette m’a invitée à répondre à un petit questionnaire afin d’en savoir plus sur moi…

C’est donc avec grand plaisir que j’y réponds maintenant…

Si j’étais…

 

– Un objet :

Sans aucun doute le sac à mains, j’ai toujours un énorme sac avec moi, dans lequel je glisse toute ma maison, suis en mode « escargot » pour la journée, et pochette le soir. J’aime tous les sacs, les pochettes, les minaudières…tous sauf le sac à dos.

– Une saison : l’hiver, j’aime qu’il fasse froid dehors et être bien au chaud à l’intérieur. J’aime que le paysage revête son joli manteau blanc. Comme pour tout en général, j’aime les choses « tranchées », qui ont du caractère, je n’aime pas le printemps ni l’automne, « entre deux ». De plus, Noël est pour moi une fête magique, souffrant sans doute du syndrome de Peter Pan, je suis aussi joyeuse que les enfants à l’approche de cette fête…


– Un animal : le chihuahua, tout d’abord car je suis maman d’une petite chi de 4 mois, et que j’en suis gaga… Ensuite car le caractère de ce petit être me correspond tout à fait, loyal, courageux, mais aussi capricieux et très câlin. De plus ce tout petit chien ne connaît pas sa taille et peut se prendre pour un très grand chien dans sa tête, un corps de chi avec un caractère de pitbull.

– Une chanson : sans aucune hésitation, « je t’aime moi non plus » du grand Serge, la plus belle chanson d’amour, et la plus sensuelle…

 

-Une couleur : le noir, pour son côté chicissime.

– Un roman : « Le petit sauvage » d’Alexandre Jardin, il m’a été offert il y a longtemps par une personne chère à mon coeur, et il a en partie contribué à faire de moi la femme que je suis aujourd’hui. Ainsi, depuis, je l’offre aux personnes qui m’entourent, espérant qu’eux aussi l’offriront à leur tour…

– Un personnage de fiction : Là je ne peux me résoudre à en choisir une, il me faut en  choisir 2!!

La première, Carrie Bradshaw, car son histoire avec Big a longtemps été la mienne, je suis très attachée à cette série, et à son personnage en particulier.

La deuxième, pour mon côté enfantin, eh oui, il n’y a pas qu’en centimètres que je n’ai pas grandi, dans ma tête c’est pareil. Je crois encore aux fées et aux princesses… et je souhaite ne jamais cesser d’y croire, même si nombreux ont essayé en vain de me contraindre à changer…

La fée clochette, pour son côté malicieux et capricieux, tout en étant ultra sexy et toujours très bien habillée.

 

– Un film : Autant en emporte le vent, dont je connais les répliques absolument par coeur.

 

– Un endroit : là aussi il m’en faut 2. J’ai deux amours… La Corse et Paris…

 

 

– Un oiseau : la pie, j’aime son côté élégant, et je suis attirée par tout ce qui brille, même si je suis par la suite très souvent déçue…

 

– Un végétal : Le muguet, j’aime sa beauté délicate et son odeur puissante. Délicatesse et puissance, j’aime ce cocktail….

 

– Un fruit : le litchi, petit et très parfumé.

 

– Un plat : Tous les plats concoctés par mon Prince et ma maman.

 

– Un sport : La power plate!! loool

– Un vêtement : la robe, toujours à la recherche de LA robe. Ma plus belle acquisition cette année, la fameuse robe enchanteresse.

– Une qualité : Passionnée. On ne s’ennuie pas à mes côtés.

– Un défaut : Eternelle angoissée.

A mon tour, j’invite les personnes suivantes à répondre à ce questionnaire :

La robe de Marilyn : une robe de légende à 4,6 millions de dollars…

La fameuse robe blanche, de LA star de tous les temps, rendue mythique lors de la scène de la bouche de métro dans le  film « 7 ans de réflexion » de Billy Wilder (1955),
a été vendue pour 4,6 millions de dollars lors d’une vente aux enchères de la collection de l’actrice Debbie Reynolds. Cette robe a été faite par le costumier William Travilla.


L’idée de cette fameuse scène, vient d’un ami de Marilyn Monroe, lui même photographe, qui avait déjà pris en photo des femmes dont la robe se soulevait et qui a suggéré l’idée de reproduire cela dans le film.  L’acteur du film, Tom Ewell, reçu le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie.

Cette scène mythique a nécessité de bloquer Lexington Avenue à Manhattan, le réalisateur l’a toutefois retournée en studio.

 

Et vous, quelle est la robe de Marilyn que vous préférez?

 

Pour moi, c’est celle ci, « Les hommes préfèrent les blondes »….

 

Ou celle portée dans « Niagara » ?

Ou bien celle là?

La photo du jour : Les 3 Suisses mettent en scène Julie Depardieu et Judith Godrèche…

Ensemble à l’affiche du film d’ Emmanuel  Mouret « L’Art d’aimer », les deux actrices se sont prêtées au jeu du mannequinat le temps d’une séance photos…

Le résultat est très sympathique, tant il reflète le profond respect qui lie ces deux jeunes femmes. J’ai aimé la sensibilité et l’amitié se dégageant de ces clichés, c’est la raison pour laquelle j’ai souhaité vous les montrer.

Cette séance photos a aussi été l’occasion pour les deux jeunes femmes de se remémorer les souvenirs liés à ces fameux catalogues, souvenirs souvent liés à l’enfance…

Les catalogues VPC, tels que La Redoute ou les 3 Suisses, représentent souvent, pour beaucoup de fashionistas, les premiers émois modesques, ainsi je me revois en train de choisir enfant, des ensembles, des jupes plissées de petite fille,je me souviens également, plus tard,de ma première jupe Tara Jarmon, achetée sur le catalogue de La Redoute, que j’ai encore aujourd’hui. Ces catalogues, ont un parfum parfois suranné, et pourtant si actuel, ils ont un côté réconfortant. On les feuilletait avec nos mères, nous les feuillèterons avec nos filles…

 

Des catalogues empreints d’une certaine nostalgie, d’une certaine magie…

Mention spéciale pour les gilets tout doux que l’on aimera porter la saison prochaine…

 

Je veux absolument ce manteau!!!!

 

J’aime j’aime j’aime!!!!

 

 

 

E-shopping soldesk chez Zara et Lynn Adler + résultat du concours!!!

Bonjour à vous toutes mes princesses,

pour bien commencer la semaine, je vous ai préparé une petite sélection soldesk sur les eshops ZARA et LYNN ADLER, une marque que j’adore!!!!

Et bien entendu, les résultats de mon premier concours, c’est la princesse Hélène Warthmann qui a gagné le très joli bracelet mis en jeu grâce à Elisa, jolie princesse du Shopping d’Elisa. Un grand merci à Elisa, pour ses idées, son soutien et son amitié. Un grand merci à vous toutes, pour vos commentaires si doux, ravie d’avoir d’aussi sympathiques lectrices!! Et un grand BRAVO à Hélène!!!

Pour effectuer le tirage au sort, j’ai utilisé RandomPicker, le résultat est accessible ici :

****

Sélection Zara : les couleurs sont reines, on aime les robes, et les chaussures…

Robe brodée, soldée à 29,99€. <3

 

Robe verte à encolure Halter, soldée à 29,99€.

 

Robe imprimée, soldée 29,99€.

 

Gros coup de <3 pour cette robe, existe en noir, à manches au crochet, soldée 39,99€.

Pile dans la tendance color block, on adooore!!!! Sandales soldées 49,99 €.

Les compensées, indispensables, soldées 39,99€.

Et mon coup de coeur absolu, mais qui n’est plus dispo en 36, seulement en 40 et 41, soldées 39,99€.

****

Que shoppe t’on chez Lynn Adler??

 

La robe rind, en soie, soldée 126€.

 

La blouse, en soie également, soldée 56€.

 

Coup de <3 pour cette robe noire, indispensable à tout dressing, en soie, soldée 84€.

Et enfin, ces ballerines façon python, non soldées, mais so glam, so chic… 40 €, (dispo seulement en 40).

Bon Lundi, les princesses…!!!

Et Lancel créa le sac BB…


Parce qu’elle représente LA femme par excellence, parce qu’elle est à elle seule, l’incarnation d’une époque et d’une certaine douceur de vivre…
Eternellement copiée, jamais égalée… je veux bien entendu parler de celle qui pour moi incarne la plus belle femme du monde : Brigitte Bardot.

Représentant à merveille la « french légèreté » si chère à la marque Lancel, l’icône BB a donc inspiré, plus qu’un sac à mains, un it-bag : Le « BB Bag ».
Selon Lancel, ce sac est pour « chaque femme qui veut avoir un peu de Bardot en elle ». Plus qu’une source d’inspiration, la muse Bardot s’est investie dans la conception de ce sac.
Que ce soit la poignée torsadée faisant penser à son bandeau, ou la poche extérieure rappelant ses généreux décolletés, tout fait penser à BB.

 

Comble du raffinement, les détails : les poches intérieures portent des nom de lieux qu’affectionne la star, comme Madrague… et bien évidemment les fameuses initiales les plus célèbres au monde : BB qui rendent ce sac absolument INDISPENSABLE
Sans peaux, ni procédé chimique de coloration, ce sac est à l’image de BB, écologique.

Mon préféré, sans aucun doute…

Adopté immédiatement par les stars de Béatrice Rosen, égérie de la marque à  Demi Moore.

Un must have….

A chaque princesse ses lunettes de soleil…

Après la question cruciale du maillot de bains,en voici une tout aussi fondamentale, modesquement parlant, celle des lunettes de soleil…

Quelles sont les tendances? Les has-been? Bref, encore une fois, comment éviter le fashion faux pas…

 

Grande tendance depuis quelques années, le retour des wayfarer, de Ray ban, of course! L’icône qui érigea ces lunettes en must have n’est autre qu’Audrey Hepburn dans le cultissime : « Breakfast at Tiffany’s » en 1961. Dès lors, elles seront même portées par la star de tous les temps Marilyn Monroe, toutes les stars du moment les adopteront. Tombées aux oubliettes durant les années 90, elles font leur come back en 2007,et sont toujours tendance.

 

Même nos vampires préférés les ont adoptées…

 

J’ai quant à moi une préférence pour les Ray ban toujours, mais aviator. Elles sont nées dans les années 60, mais c’est le roi de la pop, Michael Jackson, qui leur donne leur statut d’accessoire fashion hautement indispensable. Mon modèle préféré, les aviator miroir.

Pour info, Ray ban a vendu en 2006, 14 millions de paires de lunettes.

 

 

Quant aux montures colorées, l’essentiel est d’assumer. Les montures rouges sont jolies, en ce qui concerne les blanches, gare à l’effet « Polnareff ».

 

 

 

Les montures coeurs sont à proscrire,  si vous avez plus de 8 ans, sauf si vous êtes une chanteuse pop…

 

 

Mention spéciale pour les verres fumés façon Dita Von Teese, qui vous donnent un côté rétro glam, absolument irrésistible…

 

Coup de coeur pour les lunettes Versace, dont l’égérie n’est autre que January Jones, la sublime interprète de Betty Drapper dans la série « Mad Men », à voir absolument si ce n’est pas déjà fait.

En ce qui concerne les lunettes masques, celles ci passent à la trappe, étant désormais trop estampillées « bimbo ».

Et qu’en est il, lorsque le soleil se cache? J’avoue que je ne suis pas fan des lunettes de soleil en guise de serre tête, même s’il m’arrive de le faire…ok pour le côté pratique, pour le côté glam on repassera… Toutefois, par pitié, ne cumulez pas sur votre tête plusieurs paires de lunettes, si vous avez vos lunettes de vue, vous n’êtes pas un présentoir à lunettes.

Voilà, avec tous ces conseils, la star c’est vous…!