A chaque princesse son maillot…

Je vous propose aujourd’hui un article morpho-maillot. Quelles sont les formes les plus indiquées pour vous si vous avez les formes de Kim Kardashian, ou bien le corps athlétique de Cameron Diaz?

Bref, à chaque morpho son maillot, un post pour vous éviter le « fashion faux pas », et devenir la sirène de la plage…

Car encore une fois, petite, grande, ultra mince ou dotée de formes généreuses, chaque princesse a son potentiel beauté, encore faut il le connaître, et le mettre en valeur. Et puis surtout, dédramatisons, si le fashion faux pas est commis, dîtes vous que vous ferez mieux l’année prochaine. L’important encore une fois est de vous amuser et de rayonner par votre joie de vivre, le plus grand des sourires fait vite oublier un maillot mal choisi. La mode est à la fois sérieuse et légère, amusons nous!! Enjoy!

N’oubliez pas également que très souvent, ces messieurs, princes ou pas, nous trouvent belles malgré nos complexes, et sont moins critiques que nous les femmes envers nous mêmes ou envers les autres sirènes…

 

Commençons par un grand classique, forme indémodable, convenant aussi bien aux petits gabarits à la Eva Longoria, qu’aux bombes anatomiques à la Bar Rafaeli, qu’aux silhouettes pulpeuses à la Kim Kardashian, je veux bien entendu parler du triangle. Simple ou orné de paillettes, à motif ou uni, le maillot triangle est et reste un must-have.

Toutefois, veillez bien à le prendre à votre taille, le choisir trop petit vous ferait ressembler à Kourtney Kardashian sur cette photo, ou alors encore pire l’effet Shauna Sand.

De même que si vous avez des formes vraiment très généreuses à la Mariah Carey, une forme plus couvrante, néanmoins sexy, me semble plus adaptée.

 

Quant au maillot de bains blanc, je vous entends déjà : « Est il pour moi? », c’est à mon sens un must-have, mais risqué, toutefois certains maillots blancs aux coupes moins échancrées, moins minimalistes peuvent donner un résultat « pin-up » des plus sexy. N’est il parfois pas plus sexy de  seulement suggérer que de trop en montrer?

L’icône du maillot de bains blanc, Ursula Andress…

 

Qu’en est il du maillot dépareillé, si vous avez 20 ans, je trouve ça cute, et fun, passé cet âge, ça montre que soit vous ne savez pas choisir un vrai maillot de bains, soit que vous ne pouvez pas vous en offrir un et que vous avez piqué celui de votre petite soeur.

Et le maillot ultra découpé? Je ne dirai qu’un mot, à moins d’être faite comme Cameron Diaz, et encore…, c’est NON!!

 

Pour les ultra fines, le trikini est très joli, pour les pulpeuses, attention à l’effet « saucisson ».

 

Si vous avez la fesse molle, préférez des formes plus emboîtantes, qui flatteront plus votre silhouette, et éviter ainsi l’effet Paris Hilton. Le une pièce peut revêtir un caractère glamour des plus sexy…

Petit hommage à la sublimissime et courageuse Farrah Fawcett…

 

Quid de l’imprimé animalier? J’aime j’aime j’aime….! Mais peut être pas toujours du meilleur goût, à utiliser avec précaution…

 

Quant à la forme bandeau, très jolie pour les princesses fines, pour les pulpeuses, l’effet peut être très moyen.

 

 

Voilà, avec tous ces conseils, la star de la plage, c’est vous!!

 

 

 

Ma sélection acidulée de maillots de bains- Eté 2011

La question cruciale qui revient chaque année à l’approche de l’été, est bien évidemment celle du maillot de bains, quelle forme, quelle couleur, quel prix, quelle marque…??

Ces questions modesques étant d’une importance capitale, je consacrerai plusieurs articles cette semaine à ce petit morceau de tissu qui nous, femmes, fashionistas ou pas, nous rendent soit « hystérik », soit stressées, ainsi parle t’on de  « l’épreuve du maillot de bains »…bref, je me devais d’en parler…!

Car chaque année, nous sommes nombreuses à acheter un nouveau modèle, même si nos dressings débordent… Avoir le maillot de l’année, qui nous rendra irrésistible et fera de nous la sirène de la plage, est, je ne le dirai jamais assez, ESSENTIEL!!

Voici donc ma sélection pour vous aider dans ce dilemme modesque.

 

Des maillots à prix doux, chez La redoute :

29,90 €, vous trouverez souvent un code réduction, le faisant baisser jusqu’à 14,95€. Joli, discret, une valeur sûre. Esprit romantique, forme classique, néanmoins sexy.

Trikini, toujours chez La redoute, sexy, tout en restant assez simple au niveau des découpes, donc synonyme de bon goût, à prix doux, soit : 29,90 €.

L’e-shop de Zara, nous propose peu de maillots de bains, celui-ci, bikini forme bandeau, noir, classique, mais joli, à 16,95€.

 

Le site ASOS offre un large choix de maillots à petits prix. A voir…!

 

Quoi de beau chez Etam?

 

Ce modèle m’a fait craquer!!! Modèle Long island, environ 28 € le haut, et 14 € le bas.

 

Pour ce modèle turquoise, 24€ le haut, et 17 € le bas.

 

Délicieux côté rétro avec ce maillot à pois, 25€ le haut, et 15€ le bas.

Toujours chez Etam, le modèle wild passion présenté par Natalia, à 48€.

Ultra sexy, ce maillot Soleil sucré, à 29€ <3

 

Dans une gamme plus onéreuse, à se faire offrir par le Prince, ou par un prince potentiel, les princesses adooorent les cadeaux…!

 

Le modèle Pirai chez Pain de sucre à 158 €.

 

 

Le modèle façon néo BB, chez Banana Moon, à 90€.

 

Poursuivons avec la gamme au dessus, un véritable investissement!

La marque Aubade et ses éternelles « leçons de séduction », ont encore de beaux jours devant elles…

 

Eres, un must-have en matière de maillots de bains.

 

Lise Charmel, classe et séduction.

 

Terminons avec une gamme ultime, pour rêver….! ou pas!

Chanel of course…

Ma sélection acidulée des plus belles robes de Cannes 2011…

Cette année encore comme tous les ans, le Festival de Cannes rimait avec cinéma, mais aussi avec soie, dentelle et organza…

Voici ma sélection des plus belles robes du Festival de Cannes, millésime 2011…

 

Nous commençons par Bar Rafaeli, fraîchement séparée de Léo, qui lui aurait préféré Blake Lively, elle est selon moi, la plus sexy sur le tapis rouge cette année, cette robe dos nu, ensorceleuse, signée Cavalli, sublime sa parfaite plastique. J’adooore!!!

 

La robe la plus originale est selon moi celle de Zoé Saldana, inoubliable héroïne d’ « Avatar », magnifiques rayures signées Armani Privé.

 

La plus somptueuse revient à l’actrice Gong Li, divine en Cavalli.

 

Toujours en admiration devant son charisme et ses tenues, Aishwarya Rai, sublimée en Armani privé.

 

Notre Carrie Bradshaw, impossible de ne pas la citer, pour l’occasion, SJP arborait une robe délicieuse d’Elie Saab.

 

La plus élégante revient sans doute à Pénélope Cruz, merveilleuse en Marchesa.

 

Sans oublier Angelina Jolie, sculpturale comme à son habitude en Versace.

 

Et les petites princesses me direz vous? Où sont elles?

Mention spéciale pour notre petite princesse Cheryl Cole qui a fait monter la température du festival… So caliente!

 

Autre petite princesse dont je parlerai bientôt, Salma Hayek, divine en Gucci…

Du côté des frenchies, sorry, mais seule Elodie Bouchez et sa tenue chicissime a retenu mon attention…

 

Et les hommes alors? un post très prochainement…

 

Chanel : créateur de it-bags depuis 1955…


 

Parce que son nom est sur toutes les lèvres des fashion princesses du monde entier, parce que le posséder est une fierté modesque…Le it-bag des it-bags, qui ne trouve son équivalent modesque qu’au sein de la maison Hermès, porte le doux nom de : « 2.55 » …

Des chiffres qui laissent rêveuses…envieuses… Il tient son nom de la date à laquelle Coco Chanel l’a crée, s’inspirant des vêtements masculins sur les champs de course, en février 1955. Véritable must-have pour toute fashionista, il est la pièce maîtresse d’un dressing de princesse. Bien décidée à l’acquérir avant mes 40 ans ( je me laisse une bonne marge, hein quand même…), j’aurai je l’espère, l’occasion d’en reparler.

Celui qui me séduit le plus est le « Timeless », repensé par le grand Karl, qui apposa le fameux sigle, les deux C entrelacés en guise de fermoir.

 

Autre it-bag de la maison, en 2009, Chanel lance la ligne Cocoon, fruit de la collaboration entre Karl Lagerfeld et la chanteuse Lily Allen, ces sacs se déclinent en nylon ou en agneau plongé. Certains ont la caractéristique d’être réversibles, car comme le disait Mademoiselle Chanel :  » Le vrai luxe, c’est que ce soit aussi beau à l’envers qu’à l’endroit. »

 

 

 

 

Revirement concernant l’égérie pour cette ligne, notre Vanessa Paradis remplace Lily Allen, et donne une « french touch »  à la campagne de pub.

 

 

 

 

Quant au dernier it-bag en date, la ligne Mademoiselle, représentée par la sublime Blake Lively. Le grand Karl dit que « sur le shooting de la campagne, tout le monde est tombé amoureux d’elle ». Rien d’étonnant à ce que cette sublimissime blonde envoûte « son monde » tant par son charisme que par sa plastique.

 

 

 

 

Mais qui est Blake Lively? ( cours de rattrapage express pour celles qui auraient joué les belle o bois dormant durant ces 10 derniers mois…)

Blake Lively, née 25 août 1987 à Los Angeles. Tourne son premier grand rôle, dans le teenage movie : « Quatre filles et un jean », qui met en scène 4 copines avec un jean magique ( l’intérêt majeur du film réside dans le fait de voir les débuts de Blake, de l’actrice d’Ugly Betty, et de l’actrice de la série Gilmore Girls). En 2007, elle devient Serena Van der Woodsen dans « Gossip Girl », et devient une star mondiale. Elle décroche par la suite un petit rôle dans « The town » le film de et avec Ben Affleck. Et elle sera en août 2011, à l’affiche du film  » Green Lantern ».

 

Naissance du « speedy bandoulière »: nouveau it-bag des princesses…

Je ne pouvais faire ce blog sans parler de ma marque fétiche : Louis Vuitton. ( Je vous entends déjà :  » un peu cher comme marque préférée… »). Je répondrais  d’une part, qu’il n’est pas interdit de rêver, la trentaine arrivée je rêve plus de sacs à mains que de conte de fées…, d’autre part, le it-bag est une valeur sûre ( bon, oki, peut être pas autant que l’immobilier, certes, mais autant que les manolo de Carrie Bradshaw!! ). Il s’accorde avec tout, et donne instantanément du cachet et du style à votre tenue, il est intemporel, lui ne se démode jamais.

Mon modèle favori : le speedy. Créé en 1930, il accompagne depuis les princesses d’hier : Sophia Loren ou Audrey Hepburn, ainsi que les princesses d’aujourd’hui, comme Jennifer Love Hewitt (en photo), ou encore Jessica Simpson… une kyrielle de stars l’ont dans leur dressing.

 

 

Mais il nous accompagne NOUS aussi, princesses au quotidien, pratique, fonctionnel ( il existe en plusieurs tailles), il est la perfection faite sac à main.

 

Son « frêre », le speedy bandoulière, est la déclinaison du speedy classique avec une bandoulière réglable et amovible, lui conférant un caractère plus casual.

Pour le lancement de son nouveau it-bag, Louis Vuitton s’est offert la charismatique socialite Caroline Sieber*. Photographiée par Boo George à Londres, particulièrement à New Bond Street, ou encore Notting Hill.

*Who is Caroline Sieber?

Cette socialite autrichienne de 27 ans fait partie de l’écurie Vuitton, mais est tout aussi proche de Chanel. Elle a été élue cet hiver « Femme la mieux habillée au monde » par le magazine Tatler.

Elle est aussi styliste, et a relooké Emma Watson ( Hermione d’Harry Potter ).

 

Le candy bag de Furla : nouveau it-bag acidulé…

Furla, boulevard des capucines, mardi 29 mars 2011,

Furla présentait à l’occasion d’un cocktail sa dernière création, le candy bag,
un sac en PVC, aux couleurs acidulées. Adepte du color block? non, pas tout à fait, trop âgée, pensais je…(à cause de ma ride)…
C’était sans compter mon addiction pour les sacs à main, je me suis évidemment laissée tenter.
Le modèle rose porté par Betty, présente à cette soirée, a bien entendu été pris d’assaut par les nombreuses modeuses présentes. Beaucoup de bloggeuses avaient également fait le déplacement,
dont la pétillante et sympathique Emilie the brunette, rencontrée pour la première fois.

J’ai opté pour le jaune, pas facile à porter, me direz vous, c’est certain, mais une fashionista aime les défis modesques!!!

 

Le champagne était délicieux, (autre addiction acidulée), et les friandises sucrées fondaient dans la bouche…hmmm!!

Signe d’une soirée réussie le Prince, moins friand de mondanités, ne s’est pas ennuyé.