4 papiers matifiants au banc d’essai…!!

Si, en milieu de journée votre peau commence à briller, et que vous êtes une working-girl très occupée, cette astuce beauté est faite pour vous, je veux biensûr parler des papiers matifiants.
Indispensables pour les peaux mixtes ou grasses, j’ai décidé d’en tester 4 pour vous, de la marque la plus économique à la plus chic,  je vais vous donner mon avis sans langue de bois, mais possible langue de vipère.

****

 

  • Papiers Matifiants E.L.F : Commençons par le plus économique, imbattable au niveau du prix, à 1 € les 50 feuilles, les papiers matifiants de la marque elf . L’aspect de ces feuilles n’est pas très joli, le papier est tacheté, et surtout très transparent, on ne voit pas assez à mon goût la brillance absorbée. De plus, pour mon cas, une seule feuille ne suffit pas, deux sont obligatoires. Les principaux avantages : le prix, et surtout que ce produit n’est pas testé sur les animaux, et ça, cela mérite d’être signalé.

  • Papiers Matifiants Sephora : La marque Sephora présente elle aussi ses « petits papiers », à un prix abordable : 5 € pour 50 feuilles, le petit étui en carton est discret, facile à glisser dans votre sac à main ou votre trousse beauté.
    Vous pouvez les utiliser même avec une peau sensible, je n’ai pas eu de réactions cutanées. Généralement un papier suffit. Je ne trouve pas de point négatif à ce produit.
    Pour l’instant, ce produit reste mon chouchou, pour son rapport qualité/prix. Je ne le trouve pas sur leur site, mais il existe bien en magasin (placé en général avant les caisses).

  • Papiers Matifiants Pureness de Shiseido : Ce sont les papiers matifiants que j’ai le moins aimés. Leur pouvoir absorbant n’est pas assez important, j’ai besoin de 2 papiers pour faire l’ensemble de la zone T. A mon avis, leur prix ne se justifie pas. Le prix : 22,50 € l’étui de 100 papiers.

  • Papiers Matifiants Chanel : Terminons par l’accessoire so glam, le papier matifiant de luxe, « made by » Chanel. Dans un pochon de velours noir siglé, se cache un étui rechargeable, de feuilles, toutes siglées. Véritable objet de désir modesque, on ose à peine les utiliser. Dôtés d’un pouvoir matifiant sans égal, ces papiers sont un pur luxe, soit miraculeux pour la peau, mais furieusement cher pour notre porte monnaie de princesse. Mon verdict : à utiliser comme accessoire modesque plutôt que comme arme anti-brillance quotidienne. J’ai acheté mon petit étui, rechargeable chez Marionnaud, entre 25-30 €, d’après mes souvenirs.

 

Et vous mes princesses, utilisez-vous des papiers matifiants? Quels sont vos favoris ??

 

Nous voulons toutes un chignon opéra !

La première fois que j’ai vu un chignon opéra, (ou « bun » pour sa forme ronde), c’était dans un magazine féminin, une de mes it-girls préférées Lauren Conrad le portait, j’étais bien loin de me douter qu’il allait devenir une de mes coiffures favorites.

Toutes les stars l’ont adopté, pourquoi pas nous, les princesses de tous les jours ? Cette coiffure chic et sophistiquée est faite pour nous!!

De Nicole Richie, à Lauren Conrad, en passant par Eva Mendes, (bon je vous l’accorde, ça n’est pas sa meilleure photo),  elles veulent toutes un chignon opéra!!!

Tout cela c’est bien gentil me direz vous, mais nous, contrairement à ces stars n’avons pas de coiffeur particulier. C’est ce que je croyais moi aussi, avant que je ne vois ce tuto, de la jolie Floriane, de Artvintagegallery, qui propose entre autres,  des tutos coiffure et maquillage. J’ai aimé les explications claires et l’image de bonne qualité, ainsi que la bonne humeur communicative de cette petite princesse.

 

 

Dans le tuto, Floriane nous propose son ingénieuse astuce de remplacer le bun par une paire de chaussettes, j’ai aimé. Je dois dire que n’étant pas très habile, j’ai préféré acheter mon « bun » chez Claire’s qui propose des buns de différentes tailles, et de différents coloris, 2 je crois, un clair et un foncé. Si vous avez les cheveux longs, mais assez fins, comme les miens, n’hésitez pas à prendre la teinte proche de celle de votre chevelure, toujours plus joli.

Après, libre à vous d’agrémenter votre chignon d’épingles à strass, comme ce que j’ai fait, ou à perles…ou pas. Pour un effet moins sophistiqué, vous pouvez laisser dépasser quelques mèches. Une coiffure idéale pour le bureau ou pour aller en soirée. L’essayer, c’est l’adopter!!

 

 

Glossy ou Jolie : le phénomène des beauty box

 

Si pour vous GlossyBox ou JolieBox sont synonymes de weekends gourmands ou de prestations diverses à choisir dans des coffrets à thème, c’est que vous ne connaissez pas encore ce phénomène qui nous vient des Etats Unis, à savoir le phénomène à succès : la Box.

Qu’elle soit jolie ou glossy, elles ont en commun d’avoir pour but de vous faire découvrir des produits de beauté, nouveaux et/ou tendance, et ce en dose d’essai (c’est à dire que vous avez assez de produit pour le tester plusieurs jours, contrairement aux échantillons), et sans sortir de chez vous.

En souscrivant un abonnement, dont les conditions sont spécifiées sur le site respectif de chaque box, vous recevez tous les mois chez vous une boîte, « box », remplie de produits de beauté en dose d’essai.
Le côté attractif de cet outil marketing réside à mon avis dans le côté « pochette surprise » de cette box, on se souvient toutes de notre enfance avec les pochettes surprise, l’impatience à l’idée de découvrir les merveilles que contient cette box, la fierté de la posséder, et la croyance, vraie ou fausse, que nous allons découvrir LE produit de beauté qui nous rendra la plus belle…

C’est donc avec impatience que j’attendais ma première GlossyBox cette semaine, car c’est celle-ci que j’ai choisi de tester pour vous. Le principe est simple, en m’inscrivant sur GlossyBox.fr, j’ai accepté de payer chaque mois 13 euros, (cette somme incluant les frais de port), cet abonnement est résiliable à tout moment.
J’ai préalablement répondu à un questionnaire sur le site, visant à personnaliser de plus en plus les glossybox.
Reçue le lundi 5 septembre, j’étais donc heureuse, après une rentrée difficile, de retrouver dans ma boîte aux lettres la tant attendue box.

Mes impressions dès l’ouverture du carton siglé ont été bonnes, la « box » était jolie d’un rose très pâle, avec le logo de la marque. Ravie de pouvoir conserver cette jolie boîte dans mon dressing ou dans ma salle de bains, je n’ai pas encore décidé, question existentielle… de fille ! Ueouré d’un ruban nous précise le contenu de cette boîte à beauté.

 

Pour ma GlossyBox de septembre, j’ai donc droit à :

  • Un nettoyant visage de la marque Murad :

Avec un packaging sobre, le produit inspire confiance. A base de concombre et de gingembre blanc hawaïen, le produit donne envie de le tester.  L’odeur est relativement neutre.
Ce nettoyant à une texture légère, et le vrai point positif réside dans son côté hydratant. Effectivement, une fois rincée à l’eau tiède, la peau ne tiraille pas, comme avec beaucoup d’autres nettoyants, la peau est douce et respire, et ça se voit.

  • Un vernis à ongles Alessandro :

C’est très personnel, mais je n’ai pas eu de coup de coeur pour la teinte rouge, du coup, je l’ai juste essayé une journée, donc je ne peux pas trop me prononcer pour la tenue de ce vernis.

  • Un masque anti-rides Carita :

Une marque must-have qui a fait ses preuves. Etant une fan de Carita, je ne suis peut être pas très objective.

J’ai beaucoup apprécié ce produit, l’odeur, le packaging… Une bonne idée selon moi de l’avoir mis dans la box pour faire découvrir la marque à celles qui ne la connaissent pas encore.

  • Un gloss Terre d’Oc :

Couleur nude, mon produit favori dans cette box. j’ai beaucoup aimé la teinte, la texture couvrante mais non desséchante, et la tenue longue durée.

En plus, ce produit est bio. Ce gloss m’a même donné envie de m’intéresser de plus près à la marque.

  • et enfin un lait corporel bio Bois de Rose de FLORAME :

J’ai beaucoup apprécié l’odeur, une texture agréable, hydratante et non collante. Toutefois, l’effet douceur a disparu pour moi, au bout de quelques heures, contrairement à d’autres lait corporels qui laissent la peau douce plus longtemps.

 

En conclusion, je compte conserver mon abonnement chez GlossyBox, pour plusieurs mois encore, je vous tiendrai au courant donc à chaque fois de ce que je reçois.

Et vous, êtes vous tentée par ce phénomène des beauty box ? Et si oui, par laquelle ?

 

Ma sélection acidulée des parfums de la rentrée 2011…

J’avais déjà commencé à vous présenter les tendances olfactives de la rentrée dans un précédent article, je me propose ici de vous présenter plus en détail les fragrances qui nous feront vibrer (ou pas), durant cette saison.

Commençons par le prometteur parfum de Tom Ford, « Violet blonde », le jus aux notes puissantes de violette est sublimé par la campagne très sensuelle et par le mannequin Lara Stone. Sont présentes, des notes de violette bien entendu, mais aussi de jasmin, et d’orris (la racine de la fleur d’iris), le tout mélangé à des notes de bois de cèdre et de benjoin entre autres…

 

 

La violette est à l’honneur cette saison puisque Balenciaga dans sa nouvelle fragrance baptisée « L’Essence » décide de l’utiliser, associée à du vetiver, brisant ainsi les codes masculin/féminin, la violette étant utilisée traditionnellement en parfumerie pour les fragrances masculines. On remarquera également la couleur verte du jus, couleur généralement utilisée pour les parfums masculins, un pari audacieux.

 

 

Poursuivons cette sélection avec le parfum de Diane Von Fürstenberg (la créatrice qui a inventé les robes porte-feuilles dans les 70’s), son premier parfum se nommait Tatiana, et c’était en 1975. Avec ce jus, baptisé DVF, cette grande dame de la mode signe une fragrance boisée aux notes de frangipane. On aime le flacon doré, « so precious ».

 

 

C’est une fragrance mêlant insouciance, fraîcheur et élégance que l’on retrouve chez Prada. On aime les couleurs acidulées du flacon qui évoque tout comme son nom une friandise. On aime la sensualité qui se dégage de ce jus particulier aux notes de caramel, benjoin et muscs. L’actrice-égérie Léa Seydoux représente à merveille cette fragrances aux notes sucrées.

 

 

Evènement pour les « Angel-addict » dont j’ai fait longtemps partie, véritable nouveauté olfactive aux notes de bergamote, fruits rouges et musc blanc. Le flacon, en forme de sphère cette fois-ci, sera ressourçable tout comme l’étoile. La nouvelle égérie n’est autre que la bomba latina Eva Mendes.

Cette saison , Cartier avec son « Baiser volé » met le lys à l’honneur, une fragrance fraîche et poudrée. Un flacon chicissime aux lignes épurées.

 

La senteur addictive de Diesel, représentée par la top so sexy Ashley Smith, est à mon avis pour celles qui sont des réglisse-addict, je trouve que l’on ne sent que cela. A part cela, en note de tête, on retrouve la mandarine, puis en note de coeur, la sensuelle vanille, et enfin en note de fond, la réglisse.

 

Pour la rentrée, Burberry nous propose « Body », une fragrance sensuelle et chic, avec des notes de pêche, de rose et d’iris, puis d’ambre et de musc. Cette nouvelle fragrance représentée par la sensuelle Rosie Huntington-Whiteley. On aime le magnifique flacon bijou, et les photos signées Mario Testino.

 

Lancôme signe une fragrance aux notes de cassis, pivoine, jasmin et rose… La jolie Emma Watson est l’égérie de cette nouvelle senteur.

 

Quant au Kaiser, il signe une fragrance mêlant héliotropes, violettes et benjoin. Karleidoscope est  la deuxième fragrance du grand Karl, avec comme particularité que le flacon contient un véritable kaléidoscope. L’égérie n’est autre que Bianca Balti, top aperçue notamment dans le calendrier Pirelli.

 

 

La rentrée est souvent l’occasion d’adopter une nouvelle fragrance, et vous pour quel parfum avez vous un coup de foudre olfactif en cette rentrée 2011 ?

Ma sélection acidulée des it-vernis de la rentrée 2011…

Dans un précédent post, je vous avais déjà parlé brièvement des principales tendances de la rentrée concernant les vernis à ongles, j’en profite ici pour détailler et enrichir ma sélection.

Du côté de chez Chanel, cette fois encore, la marque remporte la palme du it-vernis. On se souvient encore des fameux Khakis de la rentrée précédente, ou encore de l’inimitable 505 ou « Particulière ». A mon sens, Chanel est la référence en matière de it-vernis. Que nous propose la marque cette saison pour parer nos griffes de fashionistas ? Du bleu…!! Cette année encore, la marque lancera à l’occasion de la Vogue Fashion Night, une édition limitée de vernis, un camaïeu de bleu. Leurs noms : Blue rebel, Coco Blue, et Blue Boy.

Rassurez vous, pour celles qui comme moi n’aiment pas beaucoup le bleu, surtout pour les ongles, la marque a prévu un deuxième trio que j’adore déjà! Leurs noms ? Les Volcaniques: Péridot, Graphite, et Quartz. J’ai déjà ma préférence, et vous ? (environ 21, 90 € l’unité). J’ai craqué pour la nuance Quartz.

Autre trio, pastels cette fois-ci, nude, on y retrouve avec bonheur, la teinte 505 qui a tant fait parler d’elle l’année dernière.

 

Chanel nous propose également un top coat qui a pour effet de rendre les ongles mats, amies de la brillance, passez votre chemin. J’avoue qu’ a priori je ne suis pas convaincue, mais pourquoi pas…( 22,50€ l’unité).

 

Regardez cette vidéo dans laquelle Chanel met en scène ses vernis, à la fois pleine d’humour et so glam, on aime l’esprit Crazy Horse.

 

 

Tout cela c’est bien gentil me direz vous, mais ces vernis restent chers, c’est vrai. Et la rentrée, ce n’est pas le moment de l’année où notre porte-feuille est le plus garni. La marque OPI est depuis longtemps maintenant une alternative, plus économique, tout en proposant des teintes sublimes. A l’occasion de cette rentrée, OPI propose sa collection « Touring America », s’inspirant des villes américaines. (13,90 € l’unité).

Pour cette rentrée Dior se met également au bleu, car selon la marque, « le bleu nuit devient cet automne le nouveau noir ». (20,90€ l’unité). La marque propose en édition limitée les nuances Blue denim  (607), et Tuxedo (908).

L’astuce éco : quelques gouttes de ce diluant dans vos vernis un peu secs, et vous leur donnerez une seconde vie. Diluant Mavala (environ 8 €).

 

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (8): Créaline de Bioderma

Voici le dernier volet de ma chronique de l’été… J’achève cette chronique par une présentation d’un de mes produits préférés, qui je l’espère vous plaira et  vous donnera envie de l’essayer si ce n’est pas déjà fait.

Véritable produit star des coulisses des défilés de mode, cette lotion micellaire, est le DEMAQUILLANT à avoir absolument dans sa salle de bains.

Cette lotion « magique » fête ses 20 ans. Créaline nettoie, hydrate et apaise les peaux les plus sensibles, elle est enrichie en actifs hydratants et apaisants, elle ne se rince pas. Elle démaquille le visage et les yeux, avec elle, vous n’aurez plus des yeux de panda le lendemain matin au révéil. Cela fait très longtemps que je l’utilise, je n’ai jamais trouvé mieux pour les peaux sensibles et réactives, c’est un véritable cocon de douceur.

Pratique, elle existe désormais en format voyage, elle vous suivra ainsi partout. Economique, elle est moins chère que la plupart des démaquillants de marques de luxe, (environ 9,40€ les 250 ml). En vente en parapharmacie.

Succès phénoménal, il s’en vend 1 flacon toutes les 8 secondes dans le monde, et de nombreuses stars sont addict, telles que Victoria Abril ou Elisa Tovati.

 

 

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (7) : l’Huile prodigieuse de Nuxe

L’Huile prodigieuse de Nuxe fête ses 20 ans, à cette occasion, le célèbre flacon se pare d’un nouveau packaging, en édition limitée.

Cette huile non-grasse est multi-fonctions, savant mélange de 6 huiles végétales, comme bon nombre des produits cultes présentés lors de cette mini chronique. Elle nourrit, protège, répare nos crinières et épidermes assoiffés.

Quant à moi, j’en mets quelques gouttes dans l’eau de mon bain, ma peau de princesse est ainsi assouplie.

Elle se décline aussi en version or, pour scintiller telle une diva.

Succès phénoménal, il s’en vend un flacon toutes les 7 secondes.

 

Disponible en parapharmacie, environ 13 € les 50 ml, et version or : environ 16 € les 50ml.

Nuxe est une marque qui regorge de produits délicieux, leur gommage par exemple est très efficace et agréable. N’hésitez pas à faire un tour sur leur site : http://www.nuxe.com/home/index.html

 

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (6): le lait-crème Embryolisse

Mon produit miracle, s’il y en avait qu’un pour moi, je crois que ce serait celui ci.
Ce lait-crème, c’est une histoire de famille, chez moi, tout le monde l’utilisait, il hydrate, nourrit, répare.

Crée en 1950 par un dermatologue d’un hôpital parisien, sa formule est riche en acides gras essentiels et vitamines, il restaure le film hydro-lipidique de la peau, tout en accélérant le renouvellement cellulaire.
Ayant une texture plus légère que celle de sa concurrente, il permet une application en journée sous le maquillage.
Utilisé aussi bien en masque, qu’en crème de démaquillage, ou encore en crème de jour, il est le produit indispensable.

Economique, il s’achète en pharmacie, existe en 75 et 30 ml,  12,10 € et 6,75 € .

La marque a développé de nombreux autres produits, à consulter sur leur site : http://www.embryolisse.com/

Ce lait-crème miracle compte parmi ses fidèles,  Estelle Lefébure et Lou Doillon.

 

 

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (5) : la crème de 8 heures d’Elizabeth Arden

 

Elle apaise, calme, nourrit la peau contre les agressions du vent, du froid…

Cette crème, ou baume à tout faire, date de 1935. A cette époque, Elizabeth Arden, passionnée de chevaux, décide d’adapter un onguent pour les sabots à la peau humaine. Pari risqué ? Pari gagné.

Pourquoi 8 heures ? car cette crème fait des « miracles » en 8heures, surnommée « la guérisseuse », elle est tantôt familiale, tantôt « hype » car toutes les fashionistas l’ont dans leur trousse beauty.

En ce moment chez Sephora, le kit de voyage en édition limitée, à prix doux. Retrouvez le ici.

Ainsi, 2 camps s’opposent : les pro « crème de 8 heures », telles Catherine Deneuve, Inès de la Fressange, ou encore Gwyneth Paltrow, et les pro « Lait-crème Embryolisse » dont je vous parlerai dimanche prochain…

 

 

 

 

Secrets de beauté d’hier pour princesses d’aujourd’hui (4): le basic 3 temps de Clinique.

Indémodable depuis sa création en 1968, il est LA solution pour avoir une belle peau. Un des mots d’ordre de la marque Clinique, et qui fait également la force de ce produit, c’est son caractère personnalisé.

Effectivement, ce programme se décline selon tous les types de peaux.  Astuce acidulée : afin de cibler au mieux le soin le plus adapté à votre peau de princesse, n’hésitez pas à faire le diagnostic en ligne disponible sur le site de la marque Clinique (rubrique « Ma consultation de peau »).

3 étapes pour avoir une peau magnifique :

  • L’étape n°1 : Le nettoyage, grâce à ce savon, sous forme liquide ou non, votre peau sera parfaitement nettoyée, sans être agressée, prête à recevoir les soins appropriés.
  • L’étape n°2 : La lotion clarifiante, purifie et réduit les pores, une lotion différente selon votre type de peau,  (de très sèche à très grasse).
  • L’étape n°3 : L’hydratation, adaptée elle aussi à votre type de peau, (de très sèche à très grasse).

Pour l’été, Clinique propose une trousse en édition limitée, contenant : un savon,une lotion clarifiante, une émulsion hydratante, et en cadeau, un gloss, et une trousse transparente, le tout pour 49 €.

Si vous souhaitez tester ce programme 3 temps, Sephora propose le Kit d’initiation, à prix plus abordable, à 33,50€.

De quoi me donner envie de le réessayer, car mon essai date d’il y a bien longtemps…

Bonne fin de we à toutes!!!